La plupart des tout-petits peuvent contrôler leurs intestins avant leur vessie, mais n’oubliez pas que votre enfant est unique et qu’il se développe à son propre rythme. Prenez donc votre temps et ne comparez pas votre enfant aux autres enfants que vous rencontrez.

Quand dois-je commencer l’apprentissage du pot ?

Si vous le commencez trop tôt, l’apprentissage du pot risque d’être une source de frustrations pour vous et votre enfant. Surveillez les signes qui vous indiquent que votre enfant est prêt à découvrir le pot :

  • TIl est conscient de sa couche sale ou humide.
  • Il sait quand il urine et peut vous le signaler.
  • Il montre de l’intérêt pour les toilettes (il vous a peut-être vu l’utiliser et veut vous copier).
  • Avoir une couche sèche pendant au moins 2 heures signifie que les muscles de la vessie sont suffisamment forts pour retenir l’urine.
  • Il s’agite, s’accroupit ou se cache lorsqu’il défèque.

Voici quelques conseils pour faciliter le déroulement de l’apprentissage :

  • Il est plus facile d’introduire le pot pendant l’été pour diminuer la quantité de vêtements à laver et raccourcir la durée du séchage.
  • Demandez à votre enfant s’il a besoin d’utiliser le pot toutes les 2 heures tout au long de la journée.
  • Parlez-lui des couches mouillées et sales pour l’aider à comprendre.
  • La cohérence est importante ; respectez une routine et partagez cette routine avec les autres personnes qui ont la responsabilité de votre enfant.
  • Après les repas est généralement un bon moment pour essayer le pot.
  • Si vous quittez le domicile emportez le pot avec vous.
  • Si vous changez toujours votre enfant dans la salle de bain, il finira par comprendre que c’est là qu’il doit aller s’il a besoin des toilettes.
  • Laissez le pot où il peut le voir, et si vous vivez dans une maison à deux étages, gardez-en un à l’étage et un en bas afin qu’il soit facilement accessible.
  • Donnez-lui un livre ou un jouet pendant qu’il est assis sur le pot pour l’aider à rester immobile.
  • Habillez-le avec des vêtements faciles à changer, moins il y a de boutons et de fermetures éclairs, mieux c’est.
  • Félicitez-le lorsqu’il utilise le pot – un tableau d’autocollants est beaucoup plus sain que des bonbons !
  • Si vous savez quand votre enfant a tendance à aller à la selle, le moment venu laissez-le sans couche et offrez-lui le pot.
  • Ne le punissez jamais en cas d’accident.
  • Continuez de lui mettre une couche pour la nuit, jusqu’à ce qu’il soit prêt à essayer de dormir sans en avoir une. Lorsqu’il se réveille la plupart des matins avec une couche sèche, vous savez qu’il est temps.

Encouragement

Votre enfant peut avoir beaucoup d’accidents et vous risquez de passer beaucoup de temps à éponger des flaques ou à laver les vêtements. Faites preuve de patience et de compréhension. Préparez-vous et faites le plein de produits de nettoyage et de protège-matelas. Vous voulez que votre tout-petit s’habitue au pot et que cela fasse partie de sa routine quotidienne, mais s’il est contrarié par l’idée, cela signifie qu’il n’est pas prêt, alors gardez la couche et réessayez dans quelques semaines.

L’apprentissage de la propreté ne se fait pas en un jour et respecter le rythme de votre petit bout est primordial pour que la transition se passe en toute sérénité !

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé. www.mangerbouger.fr

Leave a Replylascia un commento