Un enfant difficile à table peut sembler être un problème insurmontable et il est tout à fait naturel de s’inquiéter qu’il ne mange pas assez. Il vaut mieux toutefois ne pas trop se préoccuper de ce qu’il a mangé ou pas au cours d’une journée donnée. Il est beaucoup plus utile de surveiller son alimentation au cours d’une semaine entière.

Les jeunes enfants refusent très souvent de manger. Nombreux sont les parents confrontés à ce problème et voici quelques conseils pour affronter ces moments parfois tumultueux :

  • Introduisez progressivement de nouveaux aliments.
  • Revenez aux aliments que votre enfant a d’abord refusés car il est possible que son goût ait évolué et il faut parfois jusqu’à 10 tentatives avant qu’il ne l’accepte.
  • Si votre enfant refuse catégoriquement de manger, restez calme et retirez la nourriture. Toute escalade du problème risque de transformer la situation en jeu.
  • Donnez l’exemple, servez la même nourriture à toute la famille et essayez autant que possible de manger avec votre enfant.
  • Ne le soudoyez pas et ne le forcez pas à manger, car cela peut entraîner des habitudes alimentaires malsaines.
  • Évitez de donner trop de collations pendant la journée (2 collations saines suffisent).
  • Les portions plus petites sont plus faciles à gérer et moins intimidantes. Vous pouvez également en rajouter si votre enfant en redemande.
  • Demandez à quelqu’un que votre enfant aime particulièrement de venir manger avec lui. Parfois, il peut se décider à manger avec une autre personne comme un grand-parent.
  • Créez un environnement calme pour manger et moins il y a de distractions, mieux c’est.

N’oubliez pas d’être patient, votre enfant est peut-être un mangeur lent. Tant qu’il ne perd pas de poids et que son alimentation contient les nutriments essentiels, il n’y a pas de soucis à se faire.

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé. www.mangerbouger.fr

Leave a Replylascia un commento