Les pleurs sont le seul moyen de communication de votre bébé. Il essaie de vous dire quelque chose et il existe plusieurs possibilités. Voici une liste pour vous aider à trouver la bonne réponse :

  • A-t-il faim ? Plus vous apprenez à connaître votre enfant, mieux vous saurez faire la différence entre ses pleurs ; vous saurez reconnaître les pleurs de votre enfant affamé et résoudre facilement le problème.
  • Faut-il changer sa couche Il se peut qu’il soit inconfortable et que cela le rende irritable. Il peut juste vouloir un câlin. Quand il est contrarié, le prendre dans les bras ne crée pas un risque de mauvaise habitude. N’hésitez pas à réconforter votre enfant s’il en a besoin et profitez de ces moments privilégiés.
  • A-t-il trop froid ou trop chaud ? Vérifiez la température de sa poitrine ou de sa nuque, car ses mains et ses pieds ont tendance à être assez froids même lorsque votre bébé a chaud. Peut-être faut-il lui enlever des vêtements ou en rajouter.
  • Pleure-t-il plus souvent le soir ? Il est peut-être fatigué ; veillez à ce qu’il dorme suffisamment dans la journée.
  • Est-il malade ? S’il ne se sent pas bien, il peut pleurer moins et ses pleurs seront différents de la normale. S’il refuse de manger et commence à perdre du poids, allez chez le médecin car la perte du poids est nuisible pour la santé de votre bébé.
  • Pleure-t-il après avoir tété ? De l’air est peut-être coincé dans son estomac. N’oubliez pas de le faire roter pendant ou après la tétée. S’il continue de pleurer, il souffre peut-être de coliques.

Saviez-vous que lorsque les bébés naissent, ils ne sont pas capables de produire des larmes ? En effet, lorsqu’ils sont nouveau-nés, leurs canaux lacrymaux servent principalement à garder leurs yeux humides. Ce n’est qu’à l’âge de deux mois qu’ils commencent à produire des larmes. Il est difficile d’ignorer le cri d’un bébé, même si ce n’est pas le vôtre. Prendre soin d’un bébé qui pleure peut-être stressant mais vous devez garder à l’esprit que les pleurs font partie de son développement et ne sont pas malintentionnés. Ayez un plan pour les moments où vous vous sentez un peu dépassé et contrarié ou en colère. Si vous avez peur de perdre votre calme, couchez votre bébé dans un endroit sûr et éloignez-vous pendant quelques instants.

Les bébés ont besoin de beaucoup de réconfort lorsqu’ils sont malheureux. Voici quelques façons de calmer votre bébé :

  • Tenez-le, bercez-le ou gardez-le proche de vous dans une écharpe.
  • Chantez, allumez la radio ou produisez un bruit blanc comme l’aspirateur.
  • Emmenez-le en promenade ou en voiture.
  • Essayez une tétine car certains bébés y trouvent du réconfort.
  • Donnez un bain chaud ou un massage à la noix de coco ou à l’huile végétale.
  • Demandez à votre partenaire, un membre de la famille ou même à un ami de prendre le relai ; tout le monde a parfois besoin d’une pause, alors n’hésitez pas à demander.

Si les pleurs de votre bébé affectent votre relation avec lui, ou même entre vous et votre partenaire, veuillez demander de l’aide ; vous trouverez toujours quelqu’un pour vous donner un coup de main.

Les pleurs sont pour votre bébé le seul moyen d’expression au cours des premiers mois de sa vie. Pas d’inquiétudes, si au début vous avez du mal à les décrypter, après chaque petit signe de bébé n’aura plus de secret pour vous !

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou aux conseils d’un professionnel de santé. www.mangerbouger.fr

Leave a Replylascia un commento